Archives mensuelles : décembre 2013

Moi simple humaine

0000000000000000000000000000000vegan2

Moi simple humaine, j’ai mangé de la viande et bu du lait pendant la majeure partie de ma vie.
Moi simple humaine, j’ai pendant le même temps, soigné mes chiens, mes chats, mon cheval, avec tendresse et attention, car j’aime les animaux.
Moi simple humaine, je ne pensais pas à remettre en question la norme en vigueur autour de moi, norme employée par ma famille, mes amis, la société entière à laquelle j’appartiens.

000000000000000000000000000000vegan6.jpg

Moi simple humaine, j’ai croisé un jour par hasard le regard d’un veau apeuré, brutalisé par un homme au visage grimaçant. Énervé par les résistances du petit, l’homme l’a attaché très court à un poteau, puis a brûlé la naissance de ses cornes au fer rouge; j’ai vu les soubresauts du petit corps se tordant d’effroi et de souffrance. Ça a tordu mon coeur de simple humaine; j’ai continué à ne rien changer à ma vie. Puis j’ai un autre jour reçu en pleine figure la photo d’un poussin au bec coupé presque à raz, clignant des yeux de douleur, muet, impuissant, mutilé. J’ai commencé à me sentir honteuse. Cette honte s’est aggravée quand j’ai vu des employés indifférents empoigner à la chaîne des petits cochons roses, vulnérables, innocents, et leur couper successivement en quelques minutes la queue au sécateur, les canines à la tenaille, leur arracher les testicules puis les reposer dans leur caisse hurlants et terrifiés. Le jambon m’a soudain paru bien sanglant malgré sa tendre couleur… 

00000000000000000000000000000000000.jpg

Moi simple humaine, incapable d’affronter des choses aussi impensables, je me suis réfugiée tout d’abord dans l’idée qu’elles n’existaient pas. Qu’elles n’existaient pas vraiment, je veux dire. Qu’elles n’étaient pas habituelles. Il ne pouvait pas me venir à l’esprit qu’une société toute entière puisse fermer les yeux sur des pratiques aussi barbares, ni qu’elle puisse les cautionner; il devait bien y avoir quelque part des gens qui s’emploient à ce qu’elles n’existent pas… Papa, ne m’avais-tu pas dit que les animaux ne souffraient pas, qu’ils étaient bien traités… Maman, je revois ton visage quand tu posais une délicieuse blanquette de veau sur la table, tu étais si fière de toi, tu attendais les compliments, ce n’est pas possible que cette chaude ambiance familiale ait pu procéder de tant de douleurs? 
J’ai eu besoin d’en avoir le coeur net. J’ai pris de mon temps, j’ai cherché, des vidéos, des articles, des livres… Chemin faisant j’ai rencontré d’autres personnes qui s’étaient posé les mêmes questions, qui avaient fait les mêmes recherches, qui avaient trouvé des réponses.

00000000000000000000000000000vegan6.jpg

Même les sites officiels de l’agriculture française révèlent (avouent?) que désormais dans notre pays, l’élevage est pour sa majeure partie aux mains des industriels. Dans l’élevage industriel les animaux n’ont pas de nom; ils ne s’ébattent plus au grand air; ils sont entassés, contraints, mutilés, jusqu’à leur dernier souffle qui est sans doute une délivrance. Pour la majeure partie d’entre eux, les derniers pas, ceux qui les emmènent vers la mort, gravissant avec peine le pont d’un camion, sont en fait aussi les premiers hors de leur prison. 

000000000000000000000000000000vegan4.jpg

Moi simple humaine, je n’ai plus su quoi faire. Je suis passée par tous les stades: « Mais l’homme est omnivore »… « Les protéines »… Que faire… Les carences? les traditions, les habitudes, mon enfance, les souvenirs… La norme, les amis, le regard des autres?… Et puis j’ai vu d’autres images. Les chiffres effroyables; près d’un milliard d’animaux à sang chaud tués en une année en France. Les abattoirs fonctionnent nuit et jour. Les corps suppliciés, pendus tête en bas par une pâte, clignant encore des yeux parfois et mugissant pendant que le sang leur inonde la figure… Même les « BIO »; bio qui veut dire « vie »… 
Alors je n’ai plus pu. J’ai regardé mes dents de simple humaine, j’ai vu qu’elles n’avaient rien en commun avec celles d’un lion, d’un tigre ou même d’un ours (omnivore!). J’ai vu que mes molaires avaient des tables plates, pour broyer des céréales et non pas briser des os. J’ai vu que mes canines ridicules n’avaient rien de « crocs »; mais qu’elle me permettaient de casser des noix. Que mes incisives par contre savaient croquer dans les fruits. 
J’ai compris que les protéines animales ne sont rien de plus que les protéines végétales, pour la bonne et simple raison, que tout le monde peut comprendre, qui est que le bétail lui-même les trouve dans son alimentation. Que le calcium est un produit de la Terre, et non pas des vaches.

00000000000000000000000000000vegan5.jpg

Moi simple humaine et mère de famille, je me suis trouvée dans mon supermarché habituel, déambulant perplexe caddy à bout de bras; « aujourd’hui, c’est poulet, demain ce sera gigot » : ça ne se remplace pas aussi facilement…

Puis finalement si ! Il faut juste un peu d’imagination et quelques conseils; je suis entourée de simples humains qui ont des recettes, des idées aussi  et aujourd’hui mon alimentation est presque la même qu’avant: j’ai juste dû apprendre quels aliments végétaux étaient le plus protéinés: ce sont les mêmes que ceux du bétail: les céréales, (mais moi j’en fait des pizzas, des gratins, des boulettes aux épices), et les légumineuses, avec leur cortège de saveurs et leur absence de gras. Je ne manque de rien, ni de protéines ni de fer ni de B12; j’ai retrouvé ma taille et ma vitalité de jeune fille. Tout le reste, soupes de légumes, salades composées etc, j’en mangeais déjà de toute façon très souvent (pas vous?). 

000000000000000000000000000began4.jpg

Je suis en paix avec moi même, mais en guerre contre l’injustice qui perdure. 
Je suis une simple humaine, femme sur la planète-mère ************

 

Michèle Végé

31/12/2013 | 1 visite

12 Commentaires

Classé dans INFORMATION

Coup de pouce pour chien de refuge

Gohan6

Je crois qu’il y a peu de chiens aussi doux et

beaux que moi !  Je suis Gohan, j’ai 2 ans, croisé

Cane corso (et je me trouve un petit air de dogue

allemand,non ??? )

J’aime les autres chiens, les chats me sont indifférents.

J’obéis très bien et suis d’un tempérament calme et Zen.

Giohan_Ne2011

Pourquoi mes  « maîtres » m’ont-ils rejeté et attaché de

nuit devant un refuge du 65 ???  Je n’ai démérité en

rien, je les aimais très fort et je suis trahi…

 

Il en reste quelque chose parfois dans mon regard…..

Je rêve donc d’être adopté ,apprécié et plus jamais trahi

 

 

Téléphone : 05 62 96 57 64 et  E-mail : appa.equide@wanadoo.fr

Pour tout renseignement, il est préférable d’envoyer un mail car le téléphone est très souvent occupé.

 Rejoignez-nous sur facebook :https://www.facebook.com/AppaEquidesAssociation

 

 

ce refuge ne veut pas de Parutions « rescue » ou « Facebook »

 

 

1 commentaire

Classé dans Pour adoption

Une nouvelle ponette

 

Bonjour, je viens d’arriver, je suis la ponette Pistache

réformée de club équestre,toute douce.

P1040710

Pour le moment je boîte mais on va me soigner.

J’ai 25 ans mais ce n’est pas très vieux pour un poney

puisque nous avons une espérance de vie de 40 ans.

P1040713

On peut donc m’adopter, je m’entends avec tous autres

équidés bien entendu. Je suis dans Le 65.

 

Téléphone : 05 62 96 57 64 et  E-mail : appa.equide@wanadoo.fr

Pour tout renseignement, il est préférable d’envoyer un mail car le téléphone est très souvent occupé.

 Rejoignez-nous sur facebook :https://www.facebook.com/AppaEquidesAssociation

1 commentaire

Classé dans Pour adoption

Intolérance ?

00000000000000000000000000000000000

« Laissez-nous vivre comme on veut, manger ce qu’on veut, l’homme a toujours consommé de la viande et du lait ! » est la réplique coutumière des omnivores.

Bien sûr, poursuivez mais sans ignorer que ces caprices alimentaires induisent…

Que 90% des porcs détenus à l’étroit ne voient jamais la lumière et croupissent dans les puanteurs d’ammoniaque…

Que 80% des vaches laitières vivent hors-sol (système dit zéro pâturage), confinées dans des hangars de stabulation désormais étagés et qu’on leur arrache leurs petits un ou deux jours après la naissance, ce qui fait meugler la mère durant de longues journées…

Que 100% des veaux élevés sous la mère sont volontairement anémiés et trop faibles pour marcher afin de produire de la viande blanche…

Que les animaux nommés bétail sont transportés jusqu’aux abattoirs dans les conditions les plus abjectes…

Que 100% des canards gavés de force étouffent sous la purée de maïs qu’on leur injecte deux fois par jour dans l’estomac…

Que dans l’industrie produisant les œufs, tous les poussins mâles sont broyés vifs alors qu’ils sont encore pleinement conscients, tandis que les poussins femelles sont débecqués au sécateur avant d’être entassés à vie dans des cages où chaque poule pondeuse ne dispose que de l’espace d’une feuille A4 et n’aura d’autre passe-temps que de picorer ses congénères…

Que les poissons, qui sont aussi des animaux sensibles, souvent de très grande taille et pas seulement une ressource halieutique, sont jetés vivants sur les bateaux où ils se débattent des heures avant de périr après une lente et cruelle agonie…

Que la plupart des saumons des pays nordiques sont infestés de poux de mer, ne peuvent nager sans se frotter les uns les autres et ont les nageoires arrachées…

Que le homard, la langouste, le crabe… sont ébouillantés vivants…

Et en sachant parfaitement tout cela vous en appelez à la tolérance pour continuer à déguster de la chair animale devenue parfaitement inutile pour votre santé, et bien au contraire puisque cette nutrition d’un autre âge induit toute une gamme de maladies qui participent à votre intoxication pharmaceutique en creusant le trou de la Sécu…

C’est donc aussi par pur esprit égoïste d' »intolérance » qu’on vous suggère de ne plus porter de manteaux de fourrure, de ne plus cautionner la vivisection même sous diktat de téléthon, de ne plus fréquenter les cirques avec animaux, les zoos, les delphinariums et les arènes, de vous indigner de la chasse dite sportive, d’ignorer le Roquefort et José Bové pour laisser vivre le loup… et tant d’autres postures qui font de l’humain d’aujourd’hui un être plus inhumain que jamais.

Et n’ignorez pas les chiffres, ils sont vertigineux :  http://globometer.com/elevage.php

Go to : http://www.all-apologies.org/

La page : https://www.facebook.com/a.all.apologies

1517472_225635164282262_2001269001_n[1]2

 

Téléphone : 05 62 96 57 64 et  E-mail : appa.equide@wanadoo.fr

Pour tout renseignement, il est préférable d’envoyer un mail car le téléphone est très souvent occupé.

 Rejoignez-nous sur facebook :https://www.facebook.com/AppaEquidesAssociation

2 Commentaires

Classé dans INFORMATION

Notre ex-petit martyr Colibri

DSCN0174 DSCN0098 DSCN0150

J’espère que vous avez passé un bon Noël. Pour ce qui me concerne, c’était très réussi. J’ai réveillonné avec ma famille, j’ai mangé du foie gras et du saumon fumé (je n’ai pas osé goûter le champagne), je me suis couché tard et le lendemain j’étais un peu fatigué. Mais je me suis vite ressaisi quand j’ai découvert le beau joujou que m’a apporté Père Noël.

DSCN0098

Je vous embrasse,

DSCN0174

Colibri, le bienheureux.

Téléphone : 05 62 96 57 64 et  E-mail : appa.equide@wanadoo.fr

Pour tout renseignement, il est préférable d’envoyer un mail car le téléphone est très souvent occupé.

 Rejoignez-nous sur facebook :https://www.facebook.com/AppaEquidesAssociation

4 Commentaires

Classé dans Nouvelles des adoptés

Les Animaux hors de nos menus, ou le plus beau des discours !

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaPhilip-with-pig[2]1

 

Je vous supplie de visionner et d’écouter Philip Wollen nous dire pourquoi “ça suffit !”.

Après vous en penserez ce que vous voudrez mais je suis certain que vous serez touché(e).

http://www.youtube.com/watch?v=1WYMoP-3le8

Extraits :

« Il y a plus de 600 millions de végétariens dans le monde, une nation plus grande que l’Union Européenne à 27 ! »

« La viande tue : les animaux, nous et nos économies »

« L’âge de pierre ne s’est pas arrêté par manque de pierres, cette cruelle et dégoutante industrie prendra fin car nous finirons par manquer d’excuses »

« Nous torturons et tuons 2 milliards d’êtres conscients par semaine »

« Les animaux ne sont pas juste d’autres espèces, ce sont d’autres nations. Et nous les assassinons à nos risques et périls »

« Chaque morceau de viande que nous avalons est une gifle sur la joue baignée de larmes d’un enfant affamé ».

Cette vidéo de 10 minutes extraite d’une conférence de près de 2 heures consacrée à l’alimentation végétarienne « Animals should be off the menu » a été enregistrée le 20 mars 2012 à The Wheeler Centre of Melbourne (Australie), un think tank d’écrivains et de penseurs qui tentent de faire avancer les idées. Orateurs/trice : Peter Singer philosophe et éthicienVeronica Ridge, journaliste et Philip Wollen.

Philip Wollen, est un ancien vice-président de la City Bank (un grand mâle blanc puissant, influent et riche donc) qui, selon ce qu’on entend dans son discours et qu’on lit dans cette page de présentation, a eu la révélation à 40 ans de la cruauté sans fin qui tisse le monde. On peut sans doute aussi conjecturer que la mort douloureuse de son père dont il parle au début de la vidéo, l’a ouvert à la compassion et à l’empathie qui ne sont pas les deux qualités qu’on cherche en premier quand on recrute un banquier : sa voix enrouée, son émotion tangible quand il parle, ses yeux embués, le laissent en tous cas supposer. Il a cessé ses activités et donné tout ce qu’il possède à différentes causes humanitaires qu’il défend, dont la cause animale, via son ONG Kindness Trust.


Durant toute cette période de grande tuerie, par solidarité entre Végéta*iens et avec les animaux crucifiés, portez l’écusson all-apologies !

ALL-APOLOGIES, C’EST VOUS : MULTIPLIEZ-VOUS !

http://www.all-apologies.org/boutique/

http://www.all-apologies.org/

On en parle :

https://www.facebook.com/a.all.apologies


Traduction de l’extrait du discours

Au nom du St James Ethics Centre, du Centre Wheeler, du Festival de la nourriture et du vin de Melbourne, du « Age », de la ville de Melbourne et de l’ABC qui ont tous travaillé ensemble pour faire de cet évènement possible, je voudrais souhaiter la bienvenue à Philip Wollen.

(Applaudissements)

Le Roi Lear, tard dans la nuit sur les falaises demande au comte de Gloucester aveugle « Comment voyez-vous le monde? »
Et l’aveugle Gloucester répond: «Je le vois avec émotion ».
Ne devrions-nous pas le voir ainsi?

Les animaux doivent être hors du menu car ce soir ils hurlent de terreur dans l’abattoir, dans des caisses et des cages. Vils et ignobles goulags de désespoir. J’ai entendu les cris de mon père mourant alors que son corps était ravagé par le cancer qui l’a tué. Et j’ai réalisé que j’avais entendu ces cris avant. Dans l’abattoir, les yeux poignardés et les tendons tailladés sur le bétail expédié au Moyen-Orient et la baleine mère mourante, appelant son petit pendant qu’un harponneur japonais explose dans son cerveau. Leurs cris étaient les cris de mon père. J’ai découvert que quand nous souffrons, nous souffrons égaux. Et dans leur capacité de souffrir, un chien est un cochon est un ours, est un garçon. La viande est le nouvel amiante, plus meurtrière que le tabac.

Le CO2, le méthane, et l’oxyde nitrique de l’industrie du bétail tuent nos océans avec des zones mortes acides et hypoxiques. 90% des poissons de petite taille sont broyés en granulés pour nourrir le bétail. Les vaches végétariennes sont maintenant les plus grandes prédatrices du monde marin. Les océans meurent. En 2048 toute l’industrie de la pêche sera morte. Les poumons et les artères de la terre. Des milliards de petits poussins bondissants sont broyés vivants, simplement parce qu’ils sont de sexe masculin.
Seulement cent milliards de personnes ont déjà vécu. Sept milliards vivent aujourd’hui. Et nous torturons et tuons deux milliards d’animaux chaque semaine. Dix milles espèces entières sont anéanties chaque année à cause des actions d’une même espèce. Nous sommes maintenant face à la sixième extinction de masse de l’histoire cosmologique. Si n’importe quel autre organisme faisait ça, un biologiste dirait que c’est un virus. Il s’agit d’un crime contre l’humanité aux proportions inimaginables.

Le monde a changé. Il y a dix ans Twitter était un bruit d’oiseaux, www un clavier bloqué, les nuages étaient dans le ciel, 4G était une place de parking, Google était un son de bébé, Skype était une faute de frappe et Al Qaïda était mon plombier.

Victor Hugo a dit «il n’y a rien de plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue ».

Les droits des animaux sont maintenant le plus grand problème de justice sociale depuis l’abolition de l’esclavage. Il ya plus de six cent millions de végétariens dans le monde. C’est plus grand que les Etats-Unis, l’Angleterre, la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Canada, et l’Australie réunis! Si nous étions une nation, nous serions plus grands que les vingt-sept pays de l’Union européenne! Malgré cette empreinte massive, nous sommes toujours noyés par les rauques cartels qui chassent, tirent et tuent, croyant que la violence est la réponse – alors que cela ne devrait même pas être une question. La viande est une industrie qui tue – les animaux, nous et nos économies.
Medicare a déjà fait faillite aux Etats-Unis. Ils auront besoin de huit milliards de dollars investis en bons du Trésor juste pour payer les intérêts. Ils n’ont précisément rien! Ils pourraient fermer toutes les écoles, l’armée, la marine, l’armée de l’air, et les Marines, le FBI et la CIA – et ils ne seront toujours pas en mesure de payer.

Cornell et Harvard ont dit que la quantité optimale de viande pour une alimentation saine, c’est précisément ZERO.

L’eau est le nouveau pétrole. Les nations iront bientôt faire la guerre pour ça. Les aquifères souterrains qui ont nécessité des millions d’années pour se remplir sont à sec. Il faut cinquante milles litres d’eau pour produire un kilo de viande de bœuf. Aujourd’hui un milliard de personnes ont faim. Vingt millions mourront de malnutrition. Réduire de 10% seulement la consommation de viande pourrait nourrir cent millions de personnes. L’élimination de la viande mettra fin à jamais la famine.

Si tout le monde avait un régime alimentaire occidental, nous aurions besoin de deux planètes Terre pour les nourrir. Nous n’en avons qu’une seule. Et elle est en train de mourir. Les gaz à effet de serre provenant du bétail sont de 50% plus élevés que le transport. . . . . avions, trains, camions, voitures, et bateaux. Les pays pauvres vendent leurs céréales à l’Ouest, tandis que leurs propres enfants meurent de faim dans leurs bras. Et nous en nourrissons le bétail. Donc, nous pouvons manger un steak? Suis-je le seul à voir cela comme un crime? Chaque morceau de viande que nous mangeons frappe le visage baigné de larmes d’un enfant affamé. Quand je regarde dans ses yeux, devrais-je me taire? La terre peut produire assez pour les besoins de chacun. Mais pas assez pour la cupidité de tous. Nous sommes face à une tempête parfaite. Si une nation mettait au point des armes qui pourraient causer de tels ravages sur la planète , nous lancerions une attaque militaire préventive et les renverrions à l’Age du Bronze. Mais ce n’est pas un Etat voyou. Il s’agit d’une industrie. Les bonnes nouvelles sont que nous n’avons pas à la bombarder. Nous pouvons tout simplement ne pas acheter. George Bush a eu tort. L’Axe du Mal ne passe pas par l’Irak, l’Iran ou la Corée du Nord. Il fonctionne grâce à nos tables. Les armes de destruction massive sont nos couteaux et fourchettes.

C’est le couteau suisse de l’avenir – il résout nos problèmes environnementaux, de santé, d’eau et met fin à la cruauté pour toujours .
L’âge de pierre n’a pas pris fin parce que nous avons manqué de pierres. Cette industrie cruelle prendra fin parce que nous n’avons plus d’excuses. La viande est comme les pièces de un et deux cents. Elle coûte plus cher à fabriquer que ce qu’elle vaut.

Et les agriculteurs sont ceux qui ont le plus à gagner. L’agriculture ne s’arrêterait pas . Elle prospèrerait. Seule la gamme de produits changerait. Les agriculteurs feraient tellement d’argent qu’ils n’auraient même pas le temps de le compter. Les gouvernements nous aimeraient. De nouvelles industries émergeraient et s’épanouiraient. Les primes d’assurance santé seraient en chute libre. Les listes d’attente dans les hôpitaux disparaîtraient. Bon sang nous serions en si bonne santé que nous aurions à tirer sur quelqu’un juste pour ouvrir un cimetière! »

Alors ce soir, j’ai deux défis pour l’opposition:
1. La viande provoque un large éventail de cancers et de maladies cardiaques. Vont-ils nommer une maladie causée par un régime végétarien?
2. Je finance la trilogie « Earthlings ». Si l’opposition est si sûr de son opinion, je les mets au défi d’envoyer le DVD d’ » Earthlings » à tous leurs collègues et clients. Allez-y, je vous met au défi .

Les animaux ne sont pas seulement d’autres espèces. Ils sont d’autres nations. Et nous les massacrons à nos risques et périls.

La carte de la paix est établie sur un menu. La paix n’est pas seulement l’absence de guerre. C’est la présence de la Justice. La justice doit être aveugle à la race, la couleur, la religion ou les espèces. Si elle n’est pas aveugle, elle sera une arme de terreur. Et la terreur est inimaginable dans ces horribles Guantanamos. Si les abattoirs avaient des parois de verre, nous n’aurions pas besoin de ce débat.

Je crois qu’un autre monde est possible. Lors d’une nuit tranquille, je peux l’entendre respirer.

Mettons les animaux hors du menu et de ces chambres de torture.

S’il-vous-plaît votez ce soir pour ceux qui n’ont pas de voix.

Merci.


Durant toute cette période de grande tuerie, par solidarité entre Végéta*iens et avec les animaux crucifiés, portez l’écusson all-apologies !

ALL-APOLOGIES, C’EST VOUS : MULTIPLIEZ-VOUS !

http://www.all-apologies.org/boutique/

http://www.all-apologies.org/

On en parle :

https://www.facebook.com/a.all.apologies

 

Poster un commentaire

Classé dans INFORMATION

C’est moi !!!!

DSCF1672

Oui, c’est moi, le setter aveugle, Calou de mon

doux nom .Je suis chez mon adoptante, dans le

Var, je vais bien, je reprends du poids, j’ai été

toiletté.

DSCF1689

J’ai ma grande panière confortable

dans la chambre de la dame,j’y dors bien

paisiblement car j’ai compris que maintenant

mes malheurs et ma détresse sont derrière

moi et que je vais vivre choyé et adoré.

Je resterai aveugle : un ophtalmologue réputé

a examiné mes yeux, il est trop tard, il  eût

Fallu me soigner tout de suite.

Mais ce n’est pas grave,j’ai pris mes marques,

DSCF1693

je gambade dans le jardin, je suis joyeux !!!

Je suis bien content qu’on m’ai sorti du refuge !!

Téléphone : 05 62 96 57 64 et  E-mail : appa.equide@wanadoo.fr

Pour tout renseignement, il est préférable d’envoyer un mail car le téléphone est très souvent occupé.

 Rejoignez-nous sur facebook :https://www.facebook.com/AppaEquidesAssociation

2 Commentaires

Classé dans Nouvelles des adoptés