Je voulais juste les aimer

Les veaux, ces petits si émouvants…comme tous les bébés animaux qui subissent l’exploitation, le transport, le couloir…une horreur..Pourtant la prise de conscience est possible par chacun qui possède un coeur…nul besoin de consommer des animaux, du lait volé aux mères animales et à leurs bébés, des oeufs qui causent tant de souffrance et de mort…

Fille d’éleveur je dis que l’élevage n’a plus lieu d’être…et tout ce qu’il implique ..
On peut tous changer, les éleveurs aussi peuvent changer de métier et devenir des cultivateurs ce qu’ils sont en partie …on peut leur jeter la pierre ..souvent ils sont juste prisonniers de cette croyance que ce métier est juste, car c’est une tradition familiale, et ils nourrissent les gens …Eh oui ils le croient ou s’en servent de justification et ils occultent ainsi tout ce qui est au fond de leur coeur, leur coeur d’enfant, car ils l’ont été, avant d’être conditionnés..comme je l’ai été…Ils s’accrochent à cette illusion d’un métier quand leur coeur lui n’est pas ce métier, leur être n’est pas ce métier ..ce métier qui n’est pas juste, car il nie la vérité d’être …

 

 

0000000000000000000000000000000000000000000000téléchargement (1)
Je voulais juste les aimer

Fillette née dans une ferme
Au lieu d’un garçon désiré
Je devins le garçon de ferme
Pour de mon père être acceptée

Je voulais juste les aimer

Je côtoyais les animaux
Et oui j’appréciais cette chance
De pouvoir caresser les veaux
La bête était mon existence.

Je voulais juste les aimer

Petite j’ai dû travailler
Mais on ne se plaint jamais
Quand on est fille de fermier
Apre est la vie dans ce métier.

Je voulais juste les aimer

Vaches, cochons, taureaux et veaux
Poules, canards, ils m’occupaient
J’étais parmi les animaux
Dans la ferme un garçon manqué !

Je voulais juste les aimer

Les chats étaient mes seuls amis
Et le chien attaché puni
Pour s’être d’une poule nourri
Mais comment aurait-il compris ?

Je voulais juste les aimer

Dedans mon cœur était l’amour
Pour tous ces êtres dans ma vie
Pour ces veaux qui voyaient le jour
Mais las qui n’étaient qu’en sursis !

Je voulais juste les aimer

Comment ai-je été abusée
Par les paroles de ces grands
Niant ma sensibilité
Les larmes coulaient en dedans.

Je voulais juste les aimer
Je voulais juste les aimer
Et je les ai laissés partir,
Je voulais juste les aimer
Et je les ai laissés souffrir,
Je voulais juste les aimer
Et je les ai laissés mourir !

Je voulais juste les aimer
En aidant à les asservir
Je voulais juste les aimer
Et mon cœur a dû s’endurcir !

Mais mon cœur s’est bien réveillé
Et mes émotions refoulées
Avec la culpabilité
Sont ma souffrance désormais !

Je sais ce qu’est Aimer vraiment
Et je combats pour leur respect
Telle est ma vie dorénavant
Enfant dans mon cœur retrouvé !

Je pleure en écrivant ces mots
Vivant en mon cœur chaque instant,
Ce cœur qui me semble plus beau
Un cœur nouveau, un cœur d’enfant !

Je voulais juste les aimer
Ce jour je sais ce qu’est ‘AIMER’ !

Poster un commentaire

Classé dans coup de gueule, EMOTIONS, libération animale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s