Archives de Catégorie: LIVRES CONSEILLES

des milliers de livres sortent chaque année et parmi eux, certains, noyés dans le nombre, concernent nos amis les « quatre et deux pattes  »
Cette rubrique est donc là pour les mettre en évidence et permettre ainsi à beaucoup de les découvrir

 

Newsletter n°4

Les plantes ont-elles une conscience ?…

« Saviez-vous que les arbres parlent ? Ils le font pourtant ! Ils se parlent entre eux et ils vous parleront si vous écoutez. L’ennui avec les Blancs, c’est qu’ils n’écoutent pas ! Ils n’ont jamais écouté les Indiens, aussi je suppose qu’ils n’écouteront pas les autres voix de la nature… Pourtant, les arbres m’ont beaucoup appris : tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux, tantôt sur le Grand Esprit » (Taganta Mani, indien Stoney)

Les peuples Amérindiens considèrent que le Grand Esprit est présent dans tout ce qui est : la terre, l’eau, les pierres, les plantes, les arbres, les animaux, les hommes, les montagnes, les forêts, les rivières… Et toute la création est pour eux l’expression de la Vie, qui est unité. Leur comportement envers la création est donc empli de respect, honorant et respectant l’Esprit divin en chaque être, en chaque chose, et dans la Vie sous toutes ses formes…

De leur côté, les occidentaux ont développé une approche très matérialiste de la vie et des êtres, considérant que seul l’homme avait une âme (et encore, pas toujours… ), et allant même jusqu’à dénier aux animaux le fait d’avoir une conscience, notamment sous l’influence désastreuse de Descartes et de sa théorie de « l’animal-machine » (qui réduit l’animal à un automate sans âme, qui serait dénué de la moindre sensibilité ou émotion, et totalement insensible à la douleur… ce qui a permit les pires atrocités, qui perdurent encore aujourd’hui dans notre manière de traiter les animaux).

Mais après en avoir longtemps douté, la communauté scientifique commence enfin à reconnaître le fait que l’animal n’est pas une machine, ni un automate, mais qu’il a une conscience, qu’il ressent des émotions, des besoins et des désirs, et qu’il est sensible à la souffrance… (Ce qui devrait d’ailleurs, en toute logique, remettre en cause la manière dont l’être humain traite l’animal… mais la conscience humaine met malheureusement bien du temps à se réveiller !!)

Alors aller encore plus loin et envisager la possibilité d’une éventuelle conscience chez les plantes… !!! C’est un sujet encore terriblement tabou, et ridiculisé par la très grande majorité des êtres humains. Pourtant, certains l’ont fait, et ils rapportent de troublantes expériences…

L’Effet Backster

L’un des premiers a avoir osé parler d’une conscience chez les plantes est Cleve Backster en 1966. Cet expert de la CIA, spécialiste du détecteur de mensonges, a eu un jour l’idée d’attacher les électrodes de son appareil aux feuilles d’une plante verte présente dans son bureau, par curiosité…

Il remarque alors que la plante réagit lorsqu’il l’arrose, et le polygraphe semble montrer le même genre de réaction que lorsqu’un être humain fait l’expérience d’un stimulus émotionnel de courte durée… Est-ce qu’une plante pourrait ressentir des émotions ?!!!

Backster sait que la manière la plus efficace de déclencher une réaction importante du polygraphe chez l’être humain est de le mettre dans une position où il se sent menacé. Il cherche donc un moyen de menacer le bien-être de la plante, et pense tout à coup à brûler une de ses feuilles. Au moment précis où il a l’idée de brûler cette feuille (acte qu’il visualise), et avant même qu’il ne bouge pour aller chercher une allumette, la plante devient comme folle : le tracé du polygraphe prend de l’ampleur, et le marqueur va jusqu’à franchir le bord supérieur du papier ! Est-ce que la plante aurait pu lire dans son esprit ?!! Backster conclut au sujet de cette expérience qui allait marquer toute sa vie : « Je compris à l’instant qu’il se passait quelque chose d’important ; il n’y avait pas d’autre explication. Il n’y avait plus personne dans le laboratoire, et je n’avais rien produit qui soit assimilable à une action mécanique. En une fraction de seconde, la conscience que j’avais du monde fut modifiée. L’ensemble de mon processus de pensée ainsi que mon système de valeurs furent désormais orientés vers cette recherche ».

Le chercheur confirmera par la suite ses premières découvertes, avec des centaines d’expériences sur d’autres plantes, avec d’autres instruments, avec différents collaborateurs, et dans de nombreux laboratoires différents aux Etats-Unis. Toutes ces expériences aboutissent aux mêmes conclusions… et amènent Backster à affirmer que les plantes sont sensibles aux événements, aux émotions et aux intentions humaines se produisant dans leur environnement !!

Malgré des résultats plus étonnants les uns que les autres, les recherches de Backster sont toujours contestées dans la communauté scientifique (comme l’a été pendant très longtemps – et parfois même encore aujourd’hui… – l’idée que l’animal pourrait avoir une conscience, ressentir des émotions et être sensible à la douleur !!)

Bien sûr, cela remet en cause de manière tellement radicale notre manière de vivre et de voir le monde, ainsi que la nature de nos relations avec les autres êtres vivants sur cette terre, qu’il n’est pas facile d’admettre un tel changement de paradigme ! Et pourtant, d’autres expériences viennent confirmer ce que Baxter semble avoir découvert…

 

La suite ici :  http://www.veganspirit.fr/veganspirit/nl4plantes 

Poster un commentaire

Classé dans INFORMATION, LIVRES CONSEILLES

Les clés de l’alimentation santé

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000ecologistel_couv48webdef_20161207175543

Dossier. Comment choisir son alimentation pour sa propre santé, pour établir des relations harmonieuses avec son environnement, pour conserver notre planète en bonne santé ? Quels aliments privilégier ? Quel régime alimentaire adopter ? Pourquoi ? Le bio est-il meilleur pour la santé ? Quels sont les aliments anticancer confirmés par les études les plus récentes ? Faut-il continuer à manger de la viande ? Qu’est-ce qu’un bon pain ? Avec des spécialistes de l’INRA, de l’université de Stanford, de l’université d’Oxford, des associatifs…

La suite ici :  http://ecologiste.org/contents/fr/p234_alimentation_sante.html

 

1 commentaire

Classé dans LIVRES CONSEILLES

entre le bien et le mal

aaaaapsychol.

En gros, on le savait déjà (100% Des serial-killers ont commencé sur des animaux et j’enrage que nos tribunaux ne tiennent jamais compte de ce paramètre!!)

Quant à l’exemple parental, gosses qui ont vu des parents maltraiter des animaux et trouvent donc normal de le faire.

 Ne pas oublier qu’environ 20% feront l’inverse, par réaction :ce fut mon cas perso (je souffrais terriblement des maltraitances chez moi et j’ai  toujours protégé en réaction etc) .

Idem,pour un autre exemple,un fils de maquignon que je connais, s’est enfui de chez lui à 17 ans et a coupé les ponts avec sa famille :Le déclic fut un cheval très doux et brave qu’on l’a obligé à accompagner à l’abattoir, Il ne s’en est pas remis et il est parti !!!

 Ces réactions sont une forme de résilience

« Quand vous abandonnez un chien ou un chat parce qu’il ne vous sert plus ou vous gêne, les enfants apprennent la leçon.
Peut-être feront-ils la même chose avec vous quand vous serez un vieillard ?
Il faut y penser ! » (Anonyme)

A RELAYER SANS MODERATION A TOUS VOS RESEAUX

Article de Laurent Bègue, Professeur de psychologie sociale à l’Université Pierre Mendès-France de Grenoble, qui s’est penché sur le lien entre cruautés sur animaux et violences aux personnes. La thématique du récent colloque à Aix en Provence :

http://www.huffingtonpost.fr/laurent-begue/violence-extreme-animale_b_3154511.html

lien ici : 

Poster un commentaire

Classé dans LIVRES CONSEILLES

livre à lire : à l’écoute du monde sauvage

 

Auteur(s) : Karine-Lou Matignon

Nous rendre attentifs à la nature sauvage, à la créativité des mondes animaux, réinventer avec eux de nouveaux liens, éprouver ce sentiment profond d’un environnement partagé, c’est résister au rouleau compresseur de nos sociétés et conserver en nous une part de liberté. C’est rester vivant.
Voilà vingt ans que Karine Lou Matignon affirme cette idée à travers ses reportages et ses livres.
Douze ans après son premier essai dans la collection Clés, Sans les animaux, le monde ne serait pas humain, récompensé par le prix littéraire 30 Millions d’amis 2000, elle va de nouveau à la rencontre de scientifiques et d’écologistes, mais aussi de philosophes, d’aventuriers et d’artistes, hommes et femmes passionnants, pour qui l’animal et la nature sont devenus les supports d’expériences humaines transformatrices, les fondations d’une pensée fertile. 

Tous sont convaincus que mieux comprendre les bêtes et la nature n’est pas incompatible avec le progrès, bien au contraire, que l’évolution même de l’humanité doit en passer par là. « Va prendre tes leçons dans la nature », recommandait Léonard de Vinci. S’en inspirer pour construire de nouvelles technologies, d’autres modes de consommation, d’éducation, d’existence. Chacun nous dit pourquoi et comment, ce qui fait de ce livre à la fois un voyage au coeur du sauvage et un traité de philosophie pour réinventer notre avenir.

juin 2012

Poster un commentaire

Classé dans LIVRES CONSEILLES

Des scandales de l’agroalimentaire

Un livre choc dénonce les dérives de l’agriculture

 

Coût exorbitant des subventions, risques sanitaires…L’auteur du « Livre noir de l’agriculture », Isabelle Saporta, part en croisade contre le système agroalimentaire. Les agriculteurs sont de plus en plus excédés d’être montrés du doigt.

 

4 Commentaires

Classé dans LIVRES CONSEILLES

ETERNEL TREBLINKA

la façon dont nous traitons les animaux et l’Holocauste.

SUIVI DE :  La face cachée de la chasse à courre

Les médias nous repaissent de belles chevauchées, font entendre la musique des cors, montrent l’or et les dentelles des habits en fête. Les violences et la cruauté sont cachées, l’essoufflement du malheureux cerf, chevreuil, sanglier, ou renard poursuivi, c’est tabou.  Cachons donc la honte.

 

1 commentaire

Classé dans LIVRES CONSEILLES

UNE LECTURE EDIFIANTE

 

On ne peut qu’espérer que ce n’est que le début d’une « chasse » qui ne se terminera que lorsque le dernier trafiquant aura été mis hors de nuire.

Poster un commentaire

Classé dans LIVRES CONSEILLES